Il existe au sein d’une entreprise plusieurs risques encourus par les salariés, mais quels sont les différents risques auxquels s’exposent le personnel de conduite d’une entreprise et ceux qui se déplacent pour des missions.

 

Principal risque : le risque routier

De tous les risques encourus par les salariés d’une entreprise, le risque routier en n’est le principal car il est encouru aussi bien par les salariés dont la conduite est la profession que par ceux dont cela ne l’est pas. En effet, il est possible que lors d’un trajet domicile-travail ou travail-domicile qu’un salarié d’une entreprise ait un accident de la route, de ce fait le risque routier est le principal risque encouru par les salariés d’une entreprise. 

Les autres risques liés à la conduite professionnelle

La conduite (routière) professionnelle comporte d’autres risque autre que le risque routier, ces risques touchent à la santé, ils sont d’ordres physiques, psychosociaux, biologiques et chimiques, à cela peut s’ajouter les comportements individuels à risques tels que le tabagisme, l’alcoolisme, la consommation de stupéfiants et bien d’autres.

Les risques physiques

S’agissant des risques physiques, l’on peut évoquer les vibrations ressentis et encaissées par les conducteurs tout au long de la conduite, lesquelles vibrations varient en intensité en fonction du véhicule conduit, de l’état de la route, de la période de circulation et d’autres facteurs. L’exposition aux vibrations peut engendrer la survenue chez le conducteur professionnelle des rachialgies.

La manutention est aussi un risque physique, en effet, le conducteur professionnel peut être amené à manier des charges plus ou moins lourdes dans le cadre de ses tâches. Les opérations d’arrimage des charges, de bâchage et débâchage, de chargement et déchargement sont également des risques liés à la manutention. Les troubles musculo-squelettique (TMS) et bien d’autres pathologies rachidiennes peuvent survenir à la suite de ces différents cas de manutention.

Les bruits, les professionnels de la conduite sont exposés à différentes sources de bruit qui peuvent être néfastes, ce qui pourraient entrainer au-delà d’un certain seuil des troubles auditifs voire une perte d’audition.

 

Les risques chimiques et biologiques

Les professionnels de la conduite sont exposés à l’inhalation permanente des composantes de la pollution urbaine et des gaz d’échappement de la circulation automobile : monoxyde de carbone et dioxyde de carbone (CO et CO2), les oxydes d’azote (NO et NO2), les métaux lourds comme le plomb, les hydrocarbures aromatiques polycyclique (HAP) dont les benzo(a)pyrène, des composés organiques volatiles (formaldéhyde, benzène…). Les maladies de la sphère d’ORL peuvent provenir du contact avec les usagers ou les clients. 

  

Les risques psychosociaux

Les risques psychosociaux auxquels sont exposés les conducteurs professionnels sont le stress, les facteurs organisationnels et le risque d’agression ou de violence.

Les contraintes inhérentes aux métiers de la conduite peuvent être la cause de stress parfois chronique pour le professionnel de la conduite, il est donc important pour ce dernier de savoir gérer son stress.

Les facteurs organisationnels tels que les horaires de travail qui s’avèrent souvent beaucoup plus longues chez les professionnels de la conduite, et parfois irrégulières sont considérés comme des risques psychosociaux. Ainsi que les contraintes de performances parfois imposées par l’entreprise.

Les professionnels de la conduite ne sont pas à l’abri d’agression car pouvant être la cible en raison de ce qu’ils transportent, il peut même arriver que leur véhicule soit  vandalisé voire volé.

 

Les comportements individuels à risques

La consommation d’alcool est très présente chez certains conducteurs professionnels, il n’est pourtant pas conseillé de consommer de l’alcool endéans les heures de conduite ou même avant la prise de volant.

Il y a également la consommation de stupéfiants qui est présente chez certains conducteurs professionnels, les contraintes professionnelles liées aux métiers de la conduite peuvent effectivement les amené à consommer des stupéfiants pour plus de résistances.

Enfin, il y a le tabagisme, le nombre de fumeurs est plus important chez les conducteurs professionnels.   

 

De tous les risques encourus en entreprise par les salariés, il en ressort que le principal risque auquel ils sont exposé est le risque routier qui concerne autant les professionnels de la conduite que les non professionnels. A côté, nous avons les autres risques encourus particulièrement par ceux dont la conduite est la profession, des risques tels que les risques physiques, les risques chimiques et biologiques, les risques psychosociaux et enfin les comportements à risque. Pour maitriser et appréhender ces différents risques, il faut faire de la prévention du risque routier en entreprise, mais également des autres risques liés à la conduite professionnelle.     

 

Lire notre article sur la prévention du risque routier en entreprise.